Qu’est-ce que la thérapie EMDR/IMO ?

La thérapie EMDR/IMO consiste en des mouvements oculaires bilatéraux dans le but, notamment, de guérir certains traumatismes psychologiques. Le point sur cette méthode particulièrement célèbre pour son efficacité dans la prise en charge du syndrome post-traumatique.

EMDR, hypnose et psychothérapie

L’EMDR est une méthode dans laquelle s’intègrent certains éléments issus de l’hypnose et d’approches psychothérapeutiques diverses. C’est une thérapie brève qui fait intervenir des techniques telles que l’hypnose Ericksonienne, les TCC (thérapies cognitivo-comportementales), les thérapies psychocorporelles. Ce qui rend l’EMDR originale c’est l’assemblage de ces différents éléments au sein d’une méthode de base qui consiste en des stimulations bilatérales alternées.

Thérapie EMDR : définition

L’abréviation EMDR vient de l’anglais « Eye Movement Desentitization and Reprocessing » qui signifie « Désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires ». C’est une thérapie également connue en français sous le nom d’ « Intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires ». L’EMDR s’emploie dans un but psychothérapeutique, en particulier dans le traitement du stress post-traumatique. C’est une technique qui permet de mobiliser les ressources internes d’une personne en initiant un processus pour traiter naturellement des informations éprouvantes bloquées (suite à un choc traumatique par exemple). S’en suit une restauration de l’estime de soi du patient.

Origines de la thérapie EMDR

C’est en 1987, au cours d’une promenade, que la psychologue américaine Francine Shapiro a fait la découverte fortuite de l’impact des mouvements oculaires sur ses pensées négatives et obsédantes. Elle a réussi à faire disparaître celles-ci en bougeant rapidement ses yeux de gauche à droite.
C’est alors qu’elle a décidé d’étudier l’incidence des mouvements oculaires sur les personnes souffrant de traumatismes psychologiques, inventant ainsi l’EMDR. Cette thérapie s’est fait connaître en 1989 grâce à une publication de la psychologue dans la revue universitaire « Journal of Traumatic Stress ». En 2002, on a décerné à Francine Shapiro le prix Sigmund Freud pour son apport à la psychothérapie.
Des études ont démontré que cette méthode reproduisait les mouvements oculaires présents durant la phase du sommeil paradoxale, c’est ainsi que sont traités et classés les événements de la journée dans notre mémoire.
Certains événements pour lesquels notre réaction ne fut pas adaptée, resteront peut être dysfonctionnels et donneront lieux a des troubles post traumatiques.

L’EMDR et le stress post-traumatique

Un événement traumatique qui menace l’intégrité physique et/ou psychique d’une personne peut parfois créer un état de stress post-traumatique chez la victime. Cela correspond à un assemblage de problèmes psychologiques et physiques immédiats dont les effets peuvent devenir persistants et invalidants.
Les symptômes peuvent inclure : peurs, sentiments de peurs ,d’impuissance, stress, dépression, cauchemars, angoisses, irritabilité, reviviscences et ruminations, isolement, agitation, comportement violent, problèmes de concentration, troubles relationnels, douleurs physiques, troubles du comportement alimentaire, crises de panique etc. pouvant être ravivés par des événements extérieurs.
Un praticien en EMDR peut venir en aide aux individus souffrant de stress post-traumatique en remettant en route le processus de guérison. Au cours de la séance, le patient doit répondre aux questions posées par le praticien en revivant mentalement l’expérience traumatique, le tout en réitérant un exercice bilatéral. Se déclenche alors un processus qui retraite l’information et permet de transformer le traumatisme en souvenir comme les autres. C’est une méthode qui s’est notamment montrée efficace pour des militaires, rescapés catastrophes naturelles, victimes d’attentats entre autres.

L’EMDR, un traitement contre les douleurs chroniques

Les douleurs chroniques sont un facteur aggravant de la qualité de vie et peuvent constituer une source d’anxiété, de dépression ou de troubles du sommeil. Les résultats d’études réalisées sur le rôle de la thérapie EMDR dans le traitement de ces douleurs sont encourageants. Cette méthode serait un outil efficace pour traiter l’aspect psychologique de la chose, entraînant une réduction des sensations douloureuses et des émotions négatives liées à la douleur, mais aussi des niveaux de dépression et d’anxiété. L’EMDR permettrait d’améliorer ainsi la perception émotionnelle et physique de la souffrance en question.

Bienfaits de la thérapie EMDR

Globalement, la thérapie EMDR est utilisée pour créer des émotions positives, engendrer une prise de conscience et changer certains comportements ou processus mentaux. C’est une méthode qui permet de consolider les ressources psychiques d’une personne afin qu’elle puisse réaliser les changements souhaités. Cette thérapie s’utilise aussi en traitement de certains problèmes spécifiques.

Thérapie EMDR : risques et contre-indications

Les séances ne sont pas indiquées a certains troubles neurologiques, aux troubles du a l’usage de certaines substances, a certains troubles ophtalmiques et aux grossesses.
WhatsApp Image 2021-05-13 at 11.18.51.jp